Chirurgie du haut : Quelle est l’incision qui me convient ?

par

La chirurgie du haut est une intervention innovante et hautement spécialisée qui consiste à retirer du tissu mammaire pour créer une poitrine plus masculine. Elle est le plus souvent utilisée comme une procédure d’affirmation de genre ou non binaire et constitue l’une des interventions chirurgicales les plus courantes de la femme vers l’homme.

Le terme médical pour la chirurgie du haut est “mastectomie transgenre” et elle est considérée comme une chirurgie reconstructive de la poitrine. En retirant le tissu mammaire indésirable, la chirurgie du haut permet aux patients de se sentir plus à l’aise dans leur corps en alignant leur apparence physique sur leur sentiment interne d’identité et sur la façon dont ils souhaitent se présenter au monde.

Si vous avez choisi de subir une chirurgie du haut, vous vous posez peut-être des questions sur les types de procédures ou, plus précisément, sur les types d’incisions utilisées. Votre chirurgien vous proposera une incision en fonction de votre morphologie ou de vos objectifs chirurgicaux. Vous trouverez ci-dessous les types d’incisions les plus courants.

Technique de la double incision

La technique de la double incision est l’incision la plus couramment utilisée pour la chirurgie du dessus. Lors d’une double incision, une incision en forme de fer à cheval est pratiquée en haut et en bas du sein, la peau est soulevée, puis le tissu graisseux est retiré. Une autre incision est nécessaire pour retirer le mamelon. Cette méthode est le plus souvent utilisée pour les seins de taille moyenne à forte.

Technique de la boutonnière

La technique de la boutonnière consiste à pratiquer une incision le long de la partie inférieure du sein. Elle permet de retirer plus de tissu mammaire par une seule incision que les méthodes par trou de serrure ou péri-aréolaire et préserve souvent l’emplacement, la pigmentation et la sensation du mamelon.

Technique du T inversé

La technique du T inversé est également une option pour les personnes ayant des seins plus volumineux et un surplus de peau. Dans cette procédure, l’aréole et le mamelon restent attachés à la peau, ce qui évite la nécessité d’une greffe de mamelon. Cette intervention est idéale pour celles qui souhaitent préserver la taille et la forme du mamelon.

Technique du trou de serrure

La technique du trou de serrure est idéale pour les personnes à petite poitrine. Une très petite incision est pratiquée sous l’aréole et le tissu mammaire est retiré par cette incision. Dans cette intervention, l’aréole et le mamelon restent en place et intacts, et la sensibilité devrait être préservée.

Technique péri-aréolaire

Cette technique particulière est utilisée de préférence pour les personnes ayant de petits seins et une bonne élasticité de la peau. Au cours de cette intervention, une incision est pratiquée tout autour du bord de l’aréole. Ensuite, une seconde incision, plus large, est pratiquée et l’anneau de peau qui en résulte est retiré. Dans le cas d’une opération péri-aréolaire, le mamelon est généralement laissé intact, bien que certains chirurgiens le redimensionnent ; la sensation nerveuse est souvent maintenue.