Comment devenir pharmacienne / pharmacien d’officine ?

par

Métier passionnant et riche en contacts humains, le métier de pharmacienne ou pharmacien, s’il est très attractif pour de nombreuses raisons demande aussi de s’investir pleinement pour pouvoir arriver jusqu’à lui. En effet, entre les études qu’il faut mener à bien et le fait de pouvoir s’installer pour pouvoir pratiquer en tant que titulaire de sa propre pharmacie d’officine, le chemin est parfois long et semé d’embûches. Pour autant, les contreparties qu’il offre une fois que vous êtes en place sont telles que l’engouement pour le fait de vouloir devenir pharmacienne ou pharmacien est parti pour durer encore pendant de nombreuses années. L’occasion pour nous de faire le point dans cet article sur :

  • les études à mener pour devenir pharmacienne / pharmacien,
  • comment se passe l’acquisition d’une officine.

Les études à suivre pour devenir pharmacienne / pharmacien d’officine

Si les études, de 6 ans, sont longues pour devenir pharmacienne / pharmacien d’officine, elles sont tout de même moins longues que si vous voulez exercer dans la recherche, en laboratoire ou à l’hôpital ou il faudra compter 3 années supplémentaires. La première année commune des études de santé (PACES), assez chargée il faut bien l’admettre, laissera place à une année davantage axée sur la pratique et pendant laquelle la future pharmacienne / le futur pharmacien aura l’occasion de découvrir le métier à la faveur d’un stage de 4 semaines. Le programme d’apprentissage se spécialise et s’intensifie en 3ème et 4ème année avant de laisser place à l’année hospitalière (la 5ème année) et enfin la 6ème et dernière année au cours de laquelle elle / il effectuera un stage de 6 mois cette fois-ci et présentera en fin d’exercice sa soutenance validant la fin de ses études et l’obtention du diplôme qui lui permettra d’exercer en pharmacie d’officine.

L’achat d’un fonds de commerce de pharmacie d’officine

Le diplôme d’État de docteur en pharmacie en poche, il va falloir devenir propriétaire d’une pharmacie d’officine pour pouvoir exercer et là c’est pareil, ce n’est pas toujours évident. En effet, les titulaires de pharmacies d’officine qui souhaitent vendre (que ce soit pour partir à la retraite ou pour changer de région ou d’activité) ne sont pas nécessairement légion et souhaitent, le cas échéant, obtenir la somme la plus conséquente que possible – et c’est bien normal et légitime – au moment de la cession de leur officine. Ainsi pour pouvoir trouver une pharmacie à vendre qui corresponde aux critères désirés, il va falloir parfois s’armer de patience et idéalement et pour faire avancer les choses se faire accompagner par une agence de vente de pharmacie comme le cabinet Plumecocq par exemple. Le recours à une agence spécialisée dans les transactions pharmaceutiques sera, pour quelqu’un qui veut devenir pharmacien, le meilleur moyen de bénéficier d’un intermédiaire tiers de confiance qui va pouvoir faciliter les échanges et concilier les intérêts entre les deux parties.

Ce sera aussi le meilleur moyen de ne pas tomber dans les potentiels éléments piégeux d’une première acquisition que les personnes qui deviennent pharmaciennes / pharmaciens pour la première fois n’ont pas toujours imaginés.