Evaluation

par

Dragon Ball / Dragon Ball Super tome 6 – Comment je me suis réincarné en Yamcha

Synopsis :

Suite à une chute dans les escaliers, un garçon ordinaire se réincarne en Yamcha ! Dans un premier temps, il se réjouit de pouvoir se mettre en couple avec Bulma, puis il se souvient que Yamcha est condamné à mourir contre les Saibaimen !! Il décide alors de s’entraîner sans relâche, pour que Yamcha devienne le plus fort de tous les Terriens et qu’il puisse survivre aux combats contre chacun des grands ennemis de Dragon Ball !!

Mon avis :

Ces mangas ou un mec meurt avant de se réincarner dans un nouveau monde il y en a, notamment Moi, quand je me réincarne en Slime actuellement. Mais là notre personnage principal (qui n’a pas de nom à ma connaissance) ne se réincarne pas n’importe où : dans le monde de Dragon Ball !! Et pour couronner le tout il se retrouve à prendre l’identité de Yamcha !! Pour que le tout soit encore plus parfait cette personne connaît par cœur le manga d’Akira Toriyama, et même si l’idée de séduire la jeune et riche Bulma lui vient rapidement en tête, il se rappelle également que Yamcha est le looser, la victime de service, et que le destin qui l’attend est plutôt funeste …

Bon, on ne va pas se mentir : ça n’a aucun sens. C’est barré à en mourir de rire de la première à la dernière page !! Déjà le fait de mourir et de se réincarner ailleurs ça n’a aucun sens. Mais de plus, comme il connaît le futur il décide d’agir à plusieurs reprises avec des moyens que les autres n’apprennent que plus tard, et de telle sorte que l’histoire s’en trouve radicalement différente.

Mais le but n’est clairement pas d’insister sur le scénario. Il y a tellement d’incohérences que si il s’agissait d’un point crucial le manga s’écroulerait sur lui-même. Car plusieurs évènements rentrent en totale contradiction avec ce qui est censé se dérouler à ce moment-là, et ce sans l’intervention de Yamcha qui aurait pu être la seule explication plausible.

C’est notamment le cas lorsque la vérité est dévoilée, car les personnages responsables de cette réincarnation sont censés être pris par d’autres occupations. Et même si on dirige cela dans un autre sens on comprend qu’ils ne respectent même pas les règles qu’ils sont censés respecter, ou jouent avec la vie des gens …

Que dire de plus ? … C’est juste de l’humour. Lisez-le, marrez-vous et ça s’arrête là. Il n’y a pas d’intrigue complexe à suivre tout au long des quelques 130 pages de ce petit one-shot. Les bonus en fin de tome n’apportent rien de plus, le spin-off aussi. Ils remplissent leur tâche en étant tout aussi hilarants, mais c’est tout.

Pour moi ce mangas doit être adapté comme dbz filler

Quant aux dessins le trait de Dragon Garow Lee se rapproche de celui de Toriyama, mais comme pour Toyotaro il est loin de l’égaler. Ici c’est amplement suffisant où on ne cherche pas à nous montrer de violentes batailles mais plutôt un humour décallé.

En conclusion Dragon Ball Extra – Comment je me suis réincarné en Yamcha est totalement dispensable, mais si vous voulez vous marrer un bon coup foncez.

Ma note : 15/20