Que découvrir sur le milieu des courses et paris hippiques ?

par
Stars des bars et des cafés de village, les paris hippiques rythment le quotidien de milliers de Français. Cependant, de nombreuses personnes n’osent pas se lancer, car ils pensent que le milieu des courses est très compliqué. Pourtant, il est très simple à comprendre et peut rapporter gros si l’on sait comment s’y prendre.

Les différents types de courses hippiques

Régulièrement, les 260 hippodromes français accueillent des courses qui font vibrer les turfistes comme les curieux. Cependant, les courses les plus prestigieuses ont lieu en grande majorité sur l’hippodrome de Vincennes. Dans le domaine hippique, deux grands types de course peuvent être organisés : les courses de trot et les courses au galop. Pour les courses de trot, le jockey peut être sur le cheval ou placé sur un sulky, un attelage que le cheval doit tirer en restant au trot. S’il change d’allure pendant la course, un cheval est automatiquement disqualifié.

Quant aux courses de galop, il en existe 4 sortes différentes. La course de plat est la plus populaire et l’une des plus disputées. Les chevaux courent sur une piste en gazon ou en terre sans obstacle dont la longueur peut varier. Les 3 autres courses de galop comportent des obstacles pouvant être naturels ou artificiels. Le saut de haies et le steeple-chase constituent la majorité des courses d’obstacles disputées. Enfin le cross-country, la plus exigeante de toutes les courses de galop est plus rare.

Les éléments à prendre en compte si vous souhaitez parier

Au-delà du spectacle proposé, les courses de chevaux comptent parmi les paris sportifs les plus joués et appréciés. Cependant, à la différence du loto, il ne suffit pas de cocher des numéros au hasard ou de prendre un cheval, car il est élégant. Pour augmenter ses chances de gagner, le parieur doit se renseigner. Tout d’abord, il doit consulter les côtes de chaque cheval.

La côte dépend du nombre de personnes qui parient sur la victoire du dit cheval. Plus la cote d’un cheval est basse (4/1 par exemple), moins le pari rapporte. Les favoris ont souvent les côtes les plus basses, car les parieurs estiment que ce sont ceux qui ont le plus de chance de l’emporter. Prenez donc le temps de regarder les côtes et de prendre un cheval qui n’est pas forcément un favori.

Les turfistes aguerris prennent également en compte toutes les informations connues sur les partants d’une course : palmarès récent, informations sur le jockey, conditions du terrain, handicaps… Tous ces éléments peuvent renverser le cours d’une course, mais ils peuvent nécessiter des heures de préparation et des années de pratique. Pour faciliter les premiers pas des débutants et vous aider à décrocher vos premiers gains, des sites de pronostics en ligne comme Quartie ont vu le jour. Les turfistes peuvent parier sur les chevaux de leur choix ou laisser un logiciel faire le meilleur pronostic possible. Si vous voulez tenter l’aventure des paris hippiques, n’hésitez pas à vous inscrire sur l’un de ces sites.