Vivre sans plastique : Pourquoi devrions-nous arrêter de boire de l’eau en bouteille

par

Chaque minute, nous achetons un million de bouteilles en plastique qui finissent dans les décharges ou dans la mer. Le monde de l’entreprise n’est pas en reste et contribue massivement à ce désastre.

Pourquoi devrions-nous arrêter d’utiliser du plastique ?

L’utilisation du plastique dans notre vie quotidienne tue lentement la planète. Sacs, couches, mégots de cigarettes, bouteilles et emballages en plastique jetables… Nous consommons de plus en plus de plastique, et c’est aussi l’un des déchets qui se dégradent le plus lentement. En effet, bien que la sensibilisation au recyclage soit de plus en plus répandue dans la société, on estime que seuls environ 14 % des emballages plastiques sont recyclés dans le monde.

Des spécialistes nous disent que son utilisation est un problème grave, si l’on considère que presque tous les produits à usage unique qui nous entourent (notamment les emballages) contiennent du plastique, et que la France est dans les 10 premiers consommateurs de plastique de l’Union européenne. Fort heureusement, la consommation de ce matériau est en forte baisse (-7,5%), mais le chemin reste long à parcourir pour atteindre le 0 plastique?

Pourquoi les bouteilles d’eau sont pointées du doigt ?

Les experts citent souvent en exemple la consommation d’eau en bouteille dans le monde pour mettre en lumière notre consommation irresponsable de plastique. Ainsi, ils qualifient les chiffres d’insoutenables. Environ 600 millions de ménages consomment de l’eau dans des bouteilles en plastique dans le monde. En 2017, le marché de l’eau en bouteille s’est élevé à 391 milliards de litres, augmentant en moyenne de 6 % d’une année sur l’autre sur la période entre 2009 et 2016. Si le taux de croissance prévu se maintient, il y aura 90 millions de ménages supplémentaires qui consommeront de l’eau en bouteille d’ici 2022.

Oui, boire l’eau du robinet est sain

L’une des raisons pour lesquelles la consommation d’eau en bouteille est devenue populaire est la croyance selon laquelle l’eau du robinet est mauvaise ; parfois même, on met en doute sa salubrité ou sa potabilité. Ainsi, de plus en plus de personnes optent pour l’eau minérale en bouteille, pensant que ses propriétés sont meilleures. Or, ce n’est pas le cas en Europe. Prenons un exemple : selon une étude réalisée par l’OCU en Espagne, qui analyse l’eau du robinet dans 62 municipalités espagnoles, l’eau du robinet est une bonne option et beaucoup moins chère que l’eau en bouteille. Elle est en outre parfaitement conforme aux exigences sanitaires, ne contient pas de contaminants et subit les traitements et contrôles nécessaires pour garantir sa potabilité. En fait, selon le ministère de la santé, 99,5 % de l’eau du robinet est testée et considérée comme propre à la consommation. Pour revenir en France, les données sont similaires. Notre processus de traitement de l’eau est étroitement surveillé par les autorités.

Et les entreprises dans tout ça ?

Les entreprises peuvent elles aussi faire un gros effort dans la consommation de plastique dans leurs locaux. En optant pour une fontaine à eau branchée sur le réseau, les entreprises verraient leurs consommations en plastique fortement diminuer et ceux rapidement. A l’heure où l’image d’entreprise peut rapidement évoluer dans un sens ou dans l’autre avec les réseaux sociaux, se pencher sur la diminution de leur impact environnemental sans faire de grands investissements peut paraître être une excellente initiative.